Strict Standards: strtotime(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead in /homepages/33/d192927936/htdocs/marenostrum-project.com/lib/Cake/Cache/CacheEngine.php on line 60

Strict Standards: strtotime(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead in /homepages/33/d192927936/htdocs/marenostrum-project.com/lib/Cake/Cache/CacheEngine.php on line 60
Strict (2048): strtotime(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead [CORE/Cake/Controller/Component/CookieComponent.php, line 403]
Warning (2): Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/33/d192927936/htdocs/marenostrum-project.com/lib/Cake/Cache/CacheEngine.php:60) [CORE/Cake/Network/CakeResponse.php, line 435]
Présentation | Mare Nostrum Project
en flag fr flag
facebook twitter youtube rss

Le Projet

Saviez vous que la Mer Méditerranée est un Hot Spot de Biodiversité ?

A travers le Projet Mare Nostrum, nous souhaitons apporter notre energie pour faire connaitre ce patrimoine unique, mais aussi pour contribuer à sa protection. Nous sommes deux jeunes de 22 ans passionés du monde marin, et determinés à y apporter notre grain de sel !

Nous partirons en juillet 2013 du détroit de Gibraltar pour relier Istanbul, en kayaks de mer. Ce moyen de transport simple et lent nous permettra de réaliser les différents objectifs du voyage, scientifiques, pédagogiques et culturels.

Le Projet Mare Nostrum c’est avant tout une fabuleuse aventure humaine: Vivre à deux cette aventure de 12 à 14 mois donne une dimension particulière à cette aventure, ce challenge sportif de 10 000km. C’est aussi les dizaines de personnes qui nous aident et nous soutiennent, et sur qui nous compterons pendant l’expédition. Merci à tous.

Nous allons donc naviguer sur les côtes de 12 pays: Angleterre (Gibraltar est un territoire anglais), Espagne, France, Monaco, Italie, Slovénie, Croatie, Bosnie Herzégovine, Monténégro, Albanie, Grêce, et enfin la Turquie et Istanbul !

Notre parcours très côtier et le fait de bivouaquer chaque soir nous permettra d’approcher les différentes cultures, et de faire des rencontres chaque jour. La dimension humaine et culturelle de notre projet sportif et scientifique est donc bien présente, et nous en avons conscience.

L'Équipe

Louis Wilmotte (23ans) est étudiant en Licence de maintenance pluri-technique à l’ Université Technologique de Compiègne. Passionné de voyages nature, il a traversé en 2009 la france en Kayak de mer, en solitaire, de Brest à Collioure. Cette traversée a été une fabuleuse avanture humaine ainsi qu’un challenge physique et moral. Cette expérience est aujourd’hui très utile pour organiser et monter le Projet Mare Nostrum.

Douglas Couet (23ans) est étudiant en Master d’Océanographie à l’Université Pierre et Marie Curie de Paris. Sa curiosité et sa passion pour les organismes des écosystèmes marins l’a poussé à être guide de plongée sous marine en Nouvelle Zélande en 2009, aux Maldives en 2010 ainsi qu’en Egypte en 2012.Chaque expérience a donc été l’occasion de faire découvrir au public les richesses marines qu’il faut aujourd’hui protéger.

Le Projet Mare Nostrum, c’est aussi et surtout une équipe à terre qui met ses capacités et son temps pour que ce projet puisse se réaliser :

Gaëlle Toullec (22ans) est étudiante en Master d'Ecophysiologie de l'Université à Pierre et Marie Curie de Paris. Passionnée de plongée sous marine depuis son plus jeune age, elle est aujourd'hui guide de plongée et souhaite se diriger vers l'étude des organismes marins. Elle s'occupe avec François-Elie de la communication et présentation du projet et de son avancée auprès des écoles, ainsi que de la mise en place d'événements.

François-Elie Paute (23 ans) est étudiant en Master d'Océanographie et Environnement Marin à l'Université Pierre et Marie Curie. Plongeur mais avant tout moniteur de voile en Bretagne, il a toujours souhaité faire partager sa passion pour la mer et ses écosystèmes, si diversifiés. Habitué à échanger avec les jeunes, il participe à la rédaction d'articles de vulgarisation et au lien avec les écoles qui suivent le projet.

Astrid Wilmotte (22 ans), tout juste diplômée en Sciences Politiques, travaille en ce moment au PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement) et souhaite se diriger dans un Master de Gestion de l'Enviornement. Elle est en charge de la comunication tout au long de l'expédition: les réseaux sociaux et le site internet, mais également pour les newsletters et les traductions nécessaires.

Les Buts Scientifiques

Notre projet est avant tout destiné à transmettre un message de protection et de respect de la nature. Nous avons décidé d’aller plus loin en étant acteurs dans les études de la Méditerranée. Etre en kayak pendant 1 an est ainsi devenu un moyen certes inédit, mais offrant une multitude d’opportunité pour la recherche scientifique. Nous allons donc participer à l’océanographie dans un but de conservation des environnements marins . Notre message de respect de la nature est donc porté par des implications scientifiques fortes, qui nous permettent de lier la science et la sensibilisation. Un cocktail à consommer sans modération !

1) Collecte d’algues Ostreopsis, du phytoplankton toxique en Méditerranée
Ostreopsis se développe depuis seulement une dizaine d’année en Méditerranée, et les causes de cette venue sont toujours assez floues. Elle se développe au printemps et en été, et ses efflorescences algales (Bloom) rejettent de fortes quantités de toxines dans le milieu. L’enjeu écologique et sanitaire est donc important. En partenariat avec le projet Médios, et l’Observatoire Océanologique de Villefranche sur mer, nous allons fournir aux chercheurs des échantillons d’algues que nous aurons prélevé quotidiennement en période estivale. En été 2013, nous serons sur les côtes espagnoles et françaises, puis en été 2014 en Grèce et en Turquie. Nous serons donc en mesure de fournir des algues d’origines très différentes, et de comparer les populations dans ces deux bassins de la Méditerranée.

2) Etude acoustique du son ambiant sur les côtes: La pollution par le son?
Le célèbre monde du silence de Cousteau est bien un film, car en réalité, le son joue un rôle important sous l’eau. Il se diffuse 4 fois plus vite que dans l’air, et donc plus loin. La construction sur les côtes a aussi augmenté le traffic maritime, qui produit donc des nuisances sonores. Ces bruits d’origines anthropiques peuvent donc perturber les écosystèmes en fonction de leur intensité et de la régularité de la nuisance. En embarquant un hydrophone et le matériel d’enregistrement avec nous, nous pourrons évaluer les nuisances sonores sur la totalité des 10 000km qui séparent Gibraltar d’Istanbul.Chaque jour, nous prendrons le temps de plonger la sonde sous l’eau pendant quelques minutes pour "écouter la mer", et ainsi en savoir plus sur l’impact sonore des sociétés Méditerranéennes sur les écosystèmes. Nos prélevement acoustiques seront donc disponible sur la base de donnée du CNRS, et ainsi disponibles aux scientifiques travaillant sur cette problèmatique.

3) Etude des cétacés en Méditerranée
Oui ! Il vit des cétacés sur cette mer semi fermée, à deux pas de chez vous! Notre hydrophone nous permettra aussi de les écouter, et grâce à la signature sonore des cétacés, d’en connaitre un peu plus sur les populations et leurs habitudes. Nous réaliserons donc des observations opportunistes, qui seront transmises aux parc marins afin de participer à la conservation des mammifères marins.

La Vision Pédagogique

Le projet Mare Nostrum est destiné à être partagé avec la jeunesse Méditerranéenne.

C’est naturellement que nous avons choisi d’inclure les élèves dans cette aventure, afin d’échanger avec eux, et surtout de mener des actions de sensibilisation, directement dans les écoles.

Si participer à la recherche océanographique est une manière de protéger les écosystèmes marins, transmettre un message de respect de la nature et d’ouverture sur le monde est un objectif au moins aussi important. Sensibiliser les générations futures aux écosystèmes marins est au coeur de notre projet. Il est clair que les jeunes comme nous ont un rôle à jouer dans les prochaines années pour enclencher un virage de développement durable: Ce sera notre message, qui concorde avec celui de la Fondation Maud Fontenoy avec laquelle nous formons un partenariat. Grâce à leurs kits pédagogiques, que nous transmettons à nos écoles partenaires, l’enseignant peut travailler tout au long de l’année avec ses élèves sur les thématiques du milieu marin.

Armés de nos kayaks et du matériel scientifique embarqué, nous irons dans les écoles des 12 pays traversés pour échanger avec les élèves et vivre des moments forts. Nous évoquerons les algues toxiques grâce à nos propres prélevements, la place des cétacés en Méditerranée en leur faisant découvrir les sons que nous enregistrons, le rôle que jouent les sociétés avec les nuisances sonores, le grand rôle des requins grâce à notre partenaire de Montpellier AILERONS … Le monde marin est passionnant et les sujets à aborder sont vastes !

Notre projet servira aussi à l’échange culturel : Les élèves devront nous remettre des dessins, que nous transmettrons à l’école suivante, quelques semaines plus tard. Ainsi, nous créons un réseau d’écoles et espérons inciter les jeunes à s’ouvrir sur leurs voisins Méditerranéens.

Dans le cadre de la fête de la science, nous nous sommes rendu à Istanbul en décembre 2012, pour rencontrer les élèves de lycée. Invités par le Lycée francophone Saint Joseph et l’ambassade de France, nous avons pu échanger avec plus de 150 élèves, sur 3 jours, pour parler de nos objectifs scientifiques, sportifs, mais aussi de cette superbe aventure HUMAINE.

Nous avons ainsi passer du temps pour les intéresser au littoral méditerranéen mais surtout les inciter à développer leurs propres projets, vivre leurs passions.

La Dimension Culturelle

La biodiversité de la Méditerranée s’illustre aussi magnifiquement par la diversité des peuples qui s’y côtoient.

Notre projet se veut proche des populations, et en étant chaque soir dans un lieu différent pour bivouaquer, nous serons à même d’approcher pour tenter de comprendre ces différentes cultures.

Nous allons donc être en contact avec 12 pays: Gibraltar, Espagne, France, Italie, Slovénie, Croatie, Bosnie Herzégovine, Monténégro, Albanie, Grêce et Turquie. Les rencontres seront organisées ou non, sur la plage, dans la ville ou sur l’eau, que ce soit sur un port industriel ou sur certaines plages isolées que nous tiendrons secrètes, le projet possède une forte dimension humaine, et nous sommes heureux de partir à la découverte de ces personnalités..

Nous espérons, via notre matériel photo/vidéo, pouvoir rendre compte de cette diversité culturelle et que cela aboutisse à une réalisation (film, exposition de photos…).